AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une bonne bouffée d'air frais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Little Sunflower~♪
Sanae Nakajima
Messages : 65
Date d'inscription : 26/01/2013
Age : 19
Localisation : Sous un arbre.

MessageSujet: Une bonne bouffée d'air frais   Sam 30 Nov - 17:37

Pour l'orpheline, la journée avait très mal débuté. En effet, n'ayant aucun contrôle sur son pouvoir, la première chose qui lui arriva lorsqu'elle salua simplement quelqu'un de l'orphelinat fut de voir une partie de son futur. Puis s'en était suivi un léger malaise, qui avait probablement dû surprendre sa camarade. Sanae venait à peine de sortir de l'infirmerie, malgré toutes les tentatives pour fuir ce lieu qu'elle trouvait oppressant. L'infirmière refusait de la laisser partir, mais avait finalement cédé pour raison de manque de place. L'odeur des médicaments était montée à la tête de la jeune fille, il fallait alors qu'elle change d'air. Pour cela, elle se rendit au jardin. Et ce fut le bon choix. À peine arrivée, le délicat parfum des fleurs ravissait ses narines. Avec plaisir, elle inhala ce doux mélange entre les roses, les tulipes et les hortensias, avec bien d'autres fleurs.

Avançant lentement pour profiter de la vue qu'elle avait, Sanae se rendit bien vite compte qu'elle était seule dans les alentours, du moins de ce qu'elle pouvait observer. Cette idée ne put que la ravir davantage qu'elle ne l'était déjà, sachant pertinemment que grâce à cela, personne ne viendrait la déranger, et donc l'embarrasser en lui parlant. Parler aux autres, ce n'était pas vraiment son fort... surtout qu'autrefois, certains la prenaient pour une folle à cause de son "don". Selon elle, c'était plus une malédiction qu'autre chose, car elle se sentait mal à chaque fois et personne ne la croyait, sauf quand les prédictions se révélaient être vraies.

Ah, si seulement la jeune fille avait pu prédire ce qui allait se passer dès qu'elle le souhaitait... les choses seraient tellement plus simples pour elle. Mais malheureusement, ses visions ne la concernaient jamais et c'était complètement aléatoire, cela pouvait être en rapport avec une personne passant à proximité, qu'elle la connaisse ou non. Qui aurait pu penser que cette fois-ci, son pouvoir débarquerait aussi subitement, pour une raison quelconque ? Personne. Pas même elle. C'était pour cela qu'elle ne s'approchait plus de grand monde, ayant peur d'avoir de nouveau des vertiges subits ou de tomber dans les pommes.

Une brise de vent frais la sortit de ses pensées, faisant s'envoler son beau béret beige. Paniquée, Sanae grimpa sans hésiter à un arbre pour le récupérer au vol, le serrant contre elle une fois ceci fait. Dans un élan de soulagement, l'orpheline s'assit sur la branche où elle avait atterri, regardant au loin d'un air pensif. Ses yeux azurés brillaient d'une lueur chaleureuse, repassant quelques images de son frère dans sa tête, comme pour égayer sa journée. Dès qu'elle se sentait un peu déprimée, son sourire était le remède à tous ses maux, peu importait la raison pour laquelle elle semblait triste. Soudain, un flash frappa son cerveau.

Dans sa vision, la jeune fille voyait une touffe blonde se battre contre trois autres garçons; d'ailleurs ce blondinet lui disait quelque chose : peut-être ne connaissait-elle pas son nom, mais elle l'avait déjà croisé une fois ou deux. Non, en fait plus que ça. Pourquoi avoir cette prédiction maintenant ? Interloquée, son regard se dirigea vers le bas, constatant que le concerné était dans les parages. Voulant l'avertir rapidement, Sanae se tourna brusquement et commença à ouvrir la bouche pour parler, mais se stoppa d'un coup. Qu'est-ce que cela lui apporterait de lui dire ? D'autres critiques, d'autres moqueries ? Non, il n'avait pas l'air comme ça...

« A...Attends ! Tu... ne devrais pas all...»

Elle n'eut malheureusement pas le temps de terminer sa phrase. Son côté maladroit reprit le dessus, et elle glissa de la branche, chose qu'elle eut du mal à réaliser au départ. Ses cheveux couleur chocolat, accompagnant sa chute bien évidemment, cachèrent la vue de la branche s'éloignant au ralenti, avant qu'elle ne ferme très fort les yeux pour se préparer mentalement au choc contre le sol. Mais étrangement, ce ne fut pas la terre qu'elle heurta, mais quelque chose de plus... confortable ? Mou ? Sanae ne savait pas comment décrire la situation. Écartant lentement ses paupières, ses yeux tremblants se dirigèrent vers ce qui avait amorti sa chute.

Constatant que c'était celui qu'elle interpellait juste avant de tomber, l'orpheline s'écarta très rapidement, se cachant derrière un arbre en ne laissant que sa tête dépasser sur le côté. Qu'allait-elle bien pouvoir faire ? Lui dire qu'elle était désolée ? Ce ne serait probablement pas suffisant, après tout il avait une réputation de garçon violent. Et elle venait de l'écraser du haut de ses cinquante-et-un kilos. .. ce ne serait pas facile à pardonner, même si ce n'était pas volontaire. La jeune fille prit donc une forte inspiration, tentant de se calmer un peu avant de tenter des excuses qui tiennent la route. Seulement, ce n'était pas aussi simple que ça en avait l'air.

« Désolée... désolée... désolée... je... je voulais juste te dire que tu ne devrais pas aller par là parce que...»

Stupide timidité. Sanae était incapable de finir sa phrase à cause d'elle ! C'était si inaudible que même quelqu'un ayant une très bonne audition n'aurait rien pu comprendre. Au fur et à mesure qu'elle prononçait un mot, son ton baissait, comme si elle était effrayée par quelque chose. En effet, c'était le cas : elle avait peur de sa propre vision, qui lui revenait constamment dans la tête. L'image de ces trois garçons, n'hésitant pas à en frapper un autre qui était seul ne pouvait que la choquer. Même en tentant d'expliquer la situation, cela servirait-il à quelque chose ? Après tout, le blondinet pouvait ne pas la croire, d'autant plus que dans l'histoire, elle était la plus suspecte.

Tomber d'un arbre, partir se cacher rapidement... cela ne faisait-il pas de l'orpheline une suspecte idéale ? Après tout, elle aurait pu être dans le coup et changer d'avis au dernier moment ! Mais évidemment, elle n'avait aucune raison de lui vouloir du mal, elle ne le connaissait même pas. Pourrait-il le croire, lui ? Anxieuse, elle se mordit la lèvre, agrippant du bout de ses doigts le tronc derrière lequel elle se cachait. Comment fuir de cette situation délicate ? Elle n'allait tout de même pas le laisser se faire frapper même s'il aimait se battre ! Alors pourquoi ne parvenait-elle pas à finir de raconter sa vision ? Elle pouvait simplement dire qu'elle avait un mauvais pressentiment, ça passerait, non ?


- You make me feel beautiful when I've got nothing left to prove ♥-

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Yellow Boy
Alec Queen
Messages : 143
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 20
Localisation : Kek'part...

MessageSujet: Re: Une bonne bouffée d'air frais   Dim 1 Déc - 18:28


Mauvaise journée.
Oui encore une mauvaise journée. Encore une fois, dès le réveil, Alec avait réussi à faire disjoncter la lumière de la chambre. Et encore une fois, il allait se faire engueuler. Le discours habituel: "Fais attention quand tu touches aux objets électriques et patati et patata..." Il l'avait entendu un nombre incalculable de fois et se demandait si des fois il ne vivait pas dans une boucle infernale se répétant à l'infini. Et en plus, comment les adultes voulaient-ils qu'il fasse attention quand le matin on est encore dans les vapes? C'était pas trop possible alors il fallait qu'ils arrêtent tous de brailler pour ça...
Après s'être habillé, Alec sortit directement du bâtiment. Il n'était pas d'humeur à voir qui que ce soit et passer par le self le contraindrait à voir tout ce beau monde souriant et heureux de vivre. Hors, la joie de vivre n'était pas le fort de l'adolescent. Ça l'horripilait et le rendait encore plus exécrable que d'ordinaire. Pour lui, il n'y avait aucun intérêt à être heureux à part se faire encore plus mal dès que le malheur frappe.
Il n'y avait que la présence de la nature qui ne le gênait pas. C'est pourquoi il aimait beaucoup passer du temps dans le jardin, quand les plus jeunes orphelins n'étaient pas en train de s'y amuser. Mais à cette heure, Alec savait qu'il n'y avait pratiquement personne dans le jardin. Personne ne savait qu'Alec aimait cet endroit et il le cachait. Vu son tempérament et sa réputation au sein de l'orphelinat, tout le monde se moquerait de lui sûrement. C'était mieux que personne ne sache.
Alec déambula parmi les massifs de fleurs. Les voir et sentir leur parfum calmait son esprit tourmenté par de nombreux soucis. C'était dans ces moment-là qu'il arrivait à réfléchir sur les conséquences de ses actes. Il se rendait compte qu'il pouvait se retrouver dans un règlement de comptes à chaque seconde et tout ça parce que c'était lui qui avait cherché la bagarre. Il se rendait aussi compte de la façon dont il traitait tout le monde de haut. Il avait entendu les adultes dire que c'était normal, un traumatisme dû à son abandon plus jeune et que ça se calmerait avec le temps. Sauf que ça faisait un bout de temps qu'il était à l'orphelinat et il n'avait pas changé. Alec savait que ça faisait partie de lui et que ça ne partirait pas comme ça.
En passant non loin d'un arbre, le blond crut entendre une voix provenant du dessus. Il n'eut pas le temps de s'en assurer puisque quelque chose lui tomba dessus. Quelque chose ou quelqu'un. Il se retrouva écrasé au sol sous un poids qui lui laissa penser qu'il s'agissait d'une personne. Lui qui voulait éviter du monde, voilà que le destin avait décidé de mettre quelqu'un sur sa route... Il n'aurait vraiment jamais la paix?!
Le poids s'en alla aussi vite qu'il était arrivé. Alec se redressa en grimaçant et regarde d'un air mauvais autour de lui. C'est alors qu'il vit dépasser de derrière l'arbre une tête brun chocolat. Une jeune fille. L'adolescent se fichait de savoir s'il l'avait déjà rencontrée même s'il en avait la vague impression. Il était en pétard à présent, toute la sérénité accumulée avait disparu en une seconde. L'orpheline marmonnait des trucs, comme quoi il ne devait pas aller plus loin et sans lui dire pourquoi exactement. Cela acheva de le mettre en colère.

"Pourquoi pas par là?! Les rosiers vont m'bouffer peut-être? Et le lierre va m'étrangler?"

Alec se releva et s'approcha d'elle d'un pas furieux, sans prendre en compte le fait qu'elle semblait terrorisée. Son regarde bleu était glacé de colère et bien qu'il ne soit pas très grand, il arrivait à se donner un air menaçant. Et puis, il avait l'habitude de terroriser ceux qui n'arrivaient pas à s'imposer, ça en devenait presque naturel.

"Alors? Pourquoi que je devrais pas aller par là hein?!"

Il s'arrêta à quelques centimètres d'elle, s'arrangeant pour la toiser. Cette journée avait mal commencé et elle se finirait sûrement ainsi...



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Pik'Alec, go!
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Little Sunflower~♪
Sanae Nakajima
Messages : 65
Date d'inscription : 26/01/2013
Age : 19
Localisation : Sous un arbre.

MessageSujet: Re: Une bonne bouffée d'air frais   Mar 3 Déc - 0:01

Comme si elle n'était déjà pas assez effrayée, il avait fallu qu'il s'approche avec son ton et son air menaçant. Encore plus apeurée, Sanae se mit à trembler, se cachant derrière son béret en voyant la distance minime qu'il y avait entre les deux. N'osant plus parler tant elle était intimidée, elle chercha vainement à se calmer et à se dire qu'il n'était qu'un orphelin normal comme n'importe lequel d'entre eux... mais étrangement, cela ne fonctionnait pas. Comment lui expliquer que s'il dépassait cette partie du jardin, une bande de trois joyeuses brutes viendrait pour lui refaire le portrait ? Bien qu'elle n'ait pas encore vu l'issue du combat, elle s'inquiétait. Pas seulement pour le blondinet, mais aussi pour les autres. Etant contre toute forme de violence, elle ne souhaitait pas assister à une bagarre, que ce soit dans ses visions ou en vrai.

La jeune fille en voyait bien assez comme ça avec son grand-frère. Ah, si seulement Shizue était là ! Bien que parfois elle était mal à l'aise en sa compagnie, ceci étant dut à sa timidité, elle avait ressenti plus d'assurance une fois qu'elle avait commencé à converser avec elle au self, malgré la bêtise qui avait précédé, soit le dessert sur le visage. Rien que d'y repenser, Sanae ne pouvait que se sentir davantage embarrassée, regardant ailleurs en sentant le rouge lui monter aux joues. Non, ce n'était pas le moment de penser à tout ça ! La situation actuelle restait bien plus délicate à gérer, vu le degré de colère qui avait frappé son jeune camarade au moment-même où l'orpheline s'était écrasée sur lui, ayant chuté de son perchoir.

Commençant à voir le calme au bout du tunnel, la petite se rendit bien vite compte que quelque chose clochait dans sa perception du jeune homme. S'il était si violent qu'on le disait, pourquoi venir se balader parmi les fleurs ? Ce n'était pas l'image d'un rebelle, d'un voyou qu'elle avait en tête maintenant... mais plutôt celle de quelqu'un cachant quelque chose de plus profond que ce qu'il montrait. Aussi étrange cela pouvait-il paraître, Sanae ne semblait plus être aussi effrayée que tout à l'heure, mais l'intimidation restait tout de même un peu présente, bien qu'elle tente de le nier. Baissant son béret au niveau de son nez, laissant simplement ses yeux dépasser, elle planta son regard azuré sur son interlocuteur de mauvaise humeur, n'y prêtant plus spécialement attention cependant.

Peu à peu, le courage montait en elle. Prenant une grande inspiration, une fois de plus, elle tenta de prendre un air confiant, mais son regard fuyant ne put que contredire ce qu'elle voulait laisser paraître. Malgré toute l'assurance qui commençait à l'envahir, elle n'en était pas encore au point de pouvoir regarder les autres droit dans les yeux. Visiblement déçue de ne pas en être capable pour l'instant, l'orpheline se résigna à se contenter de ce qui était possible pour l'instant, soit parler à peu près correctement, sans trop hésiter. Souhaitant tout de même un peu plus de distance entre eux, elle fit un pas en arrière, manquant de trébucher mais elle fut capable d'éviter la chute cette fois-ci.

« Je... je disais juste que tu ne devrais pas aller par là parce qu'un trio t'attend derrière le bâtiment pour te taper dessus...»

Rien qu'à dire ça, Sanae en avait la chair de poule. Elle se dégoûtait elle-même rien qu'en racontant ce qu'elle avait vu à travers sa vision. Pourquoi avoir de telles prémonitions ? C'était inconcevable, mais surtout insupportable. Se bagarrer... elle n'en voyait pas l'intérêt, vraiment. Penser que les gens étaient capables d'aimer blesser les autres à ce point, cela la répugnait un peu d'un certain côté, bien que son frère faisait exactement la même chose. Mais s'il se battait, lui, c'était pour défendre une personne plus faible ! D'ailleurs, là était l'une des raisons pour lesquelles elle l'admirait tant... au point de presque le coller à chaque fois qu'elle l'apercevait, comme une mouche sur du caramel.

Pour en revenir au blondinet, qu'elle avait vraiment l'impression de connaître, y avait-il une raison particulière pour qu'il ait eu besoin de prendre l'air, lui aussi ? Probablement une mauvaise journée, comme la sienne. Certes, ce ne pouvait être pour les mêmes raisons, mais la probabilité que ce soit le cas était grande. Ce qui restait certain, c'était que malgré tout, la jeune fille avait envie de communiquer, de discuter même si ce n'était pas du tout son point fort. Du fond du cœur, elle l'espérait, le souhaitait plus que tout. Jamais plus elle ne voulait rester seule à cause de sa timidité qui l'empêchait d'enchaîner deux mots sans être gênée, sans baisser le ton en ayant l'impression de parler beaucoup trop fort.

Soudain, alors qu'elle voulait tenter d'ajouter quelque chose, Sanae ressentit un léger vertige, provoqué par une vision survenue subitement. Sa tête balança un peu de droite à gauche; mais l'orpheline se reprit bien vite en secouant celle-ci, entendant des ricanements au loin. N'aimant pas trop ça, elle fit d'abord un autre pas en arrière, se rendant compte que finalement, ce n'était pas elle qui allait avoir des problèmes. Pour venir à cette heure-ci, il fallait soit vraiment vouloir être seul, soit vouloir cacher quelque chose... comme une passion de la nature ? Ne réfléchissant pas à ses actes, elle poussa délicatement le blond à l'abri des regards. Ayant causé des problèmes un peu plus tôt, elle se rachetait... à sa manière.

Sa réaction fut faite à temps, un petit couple passant par là pour admirer la beauté des fleurs... ou tout simplement pour se pavaner. Mais plus elle songeait à son geste, plus elle se demandait si elle avait fait le bon choix. Et si en réalité, son camarade s'en fichait totalement qu'on le voit ici ? Et s'il souhaitait se battre par-dessus tout et que c'était lui qui avait organisé cette petite "rencontre" ? Cette pensée embarrassa un peu Sanae, qui se cacha à nouveau derrière son béret. Mais même s'il le voulait, elle savait que jamais elle ne se permettrait de rester là, sans rien faire. Néanmoins, d'un autre côté, la dernière chose qu'elle apprécierait serait de regarder la bagarre, dans l'incapacité d'agir si besoin. Elle était faible, et le reconnaissait. Son "don" était parfois utile, mais autrement il était plus une gêne qu'autre chose. Résolue, l'orpheline décida son cerveau à suivre le blondinet s'il comptait aller refaire le portrait de ces trois idiots.


- You make me feel beautiful when I've got nothing left to prove ♥-

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Yellow Boy
Alec Queen
Messages : 143
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 20
Localisation : Kek'part...

MessageSujet: Re: Une bonne bouffée d'air frais   Dim 22 Déc - 17:00

Alec s'amusait de la voir aussi peu sûre d'elle et n'osant pas l'affronter du regard. Il avait tellement aisément le dessus que ça ne devenait plus qu'un jeu, alors qu'il aurait pu simplement se contenter de lui hurler un bon coup dessus pour lui faire peur puis repartir aussi vite. Mais là, c'était différent. Il trouvait un réel intérêt à la tourmenter, vu que sa faiblesse s'était immédiatement dévoilée.
Finalement, la jeune fille lui dit pourquoi elle ne voulait pas qu'il aille plus loin. On l'attendait dans un coin peu fréquenté justement, pour lui régler son compte. D'abord surpris, l'adolescent lui rit ensuite au nez. Ce n'était pas trois cervelles d'oiseaux qui allaient lui faire peur, il avait déjà vu pire. Et puis, si ça se trouvait, elle était juste en train de lui mentir pour se jouer de lui, bien qu'il ne la pensait pas capable de ça vu son attitude actuelle. Mais il se méfiait quand même, histoire d'habitude. Et puis si jamais elle lui mentait, Alec ne manquerait pas de lui montrer qu'on ne se fout pas de lui de cette façon.
Il allait répliquer lorsque l'orpheline le poussa soudainement derrière l'arbre, manquant de le faire tomber. Alec allait la réprimer lorsque des éclats de voix se firent entendre, le réduisant au silence. Un jeune couple qui passait par là. Le blond se demanda alors si elle l'avait poussé volontairement, ce qui signifierait qu'elle se doutait de son secret. A cette pensée, Alec blêmit un peu. Il ne tenait pas à ce que qui que ce soit apprenne sa passion par la nature. Et il ne pouvait pas la menacer de ne rien dire, sans savoir si elle l'avait poussé volontairement ou non. Car si c'était non, cela reviendrait à s'être bêtement vendu sur son secret.
Une fois les deux jeunes passés, Alec se dirigea sans rien dire sur le chemin. Puis il dit sans daigner jeter un regard à la fille:

"La prochaine fois que tu me pousses comme ça, ça ira mal. Et pour ton info, j'ai pas peur de ces trois imbéciles, si tant est qu'ils sont bel et bien où tu dis. Sur ce..."

Puis il s'éloigna en direction du bâtiment, prêt à se battre. Il s'approcha furtivement du coin du bâtiment et jeta un coup d'œil derrière. Il y avait effectivement trois types qui attendaient là. Alec les avait déjà vu. Ils étaient sûrement là pour se venger d'une querelle ultérieure et espéraient avoir Alec par surprise. Manque de bol pour eux, c'est eux qui auraient une belle surprise. L'adolescent s'avança vers eux d'un pas sûr et l'air mauvais, engageant la bagarre sans donner le temps à la bande de dire quoi que ce soit. Après quelques coups de poings bien placés, il en fit fuir un, puis le deuxième un peu plus tard. Le dernier était plus coriace et Alec se battit avec lui un peu plus longtemps que les deux autres, refusant d'abandonner malgré les coups qu'il se prenait. Et il ne comptait pas user de son pouvoir, ayant peur de se faire balancer à des surveillants par cet idiot et d'être puni, bien que cela ne lui fasse pas grand chose au fond.
Après s'être acharné comme une bête sauvage sur lui, le dernier des trois types prit la fuite, non sans avoir menacé qu'il reviendrait se venger une nouvelle fois. Alec le regarda partir, l'air méprisant. Puis, ayant le sentiment d'être à nouveau seul, il se laissa choir au sol en soupirant. Il avait mal un peu partout et son nez saignait un peu. Mais il aurait vraiment été hors de question pour lui d'abandonner un tel combat, surtout contre ces types, quitte à finir encore plus amoché qu'il ne l'était. Il commença à masser son bras endolori et couvert de bleus, tout en marmonnant des trucs dans ses dents.

"Vraiment une sale journée..."



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Pik'Alec, go!
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Little Sunflower~♪
Sanae Nakajima
Messages : 65
Date d'inscription : 26/01/2013
Age : 19
Localisation : Sous un arbre.

MessageSujet: Re: Une bonne bouffée d'air frais   Ven 27 Déc - 1:43

Il s'était mis à rire d'un seul coup, après qu'elle ait regroupé tout son courage pour réussir à faire une phrase complète... il osait se moquer d'elle ? Complètement perdue, Sanae ne savait pas comment réagir. Devait-elle être vexée ? Devait-elle se sentir menacée par ce qu'il venait de lui dire ? Non, pour elle, elle avait bien agi. Et elle ne comptait pas arrêter sa bonne action là. Alors que lui s'en allait pour aller taper sur les trois autres, l'adolescente l'observa avec hésitation, avant de le suivre d'un pas pressé. Son cerveau refusait de laisser un acte bien plus grave se produire... après tout, qui savait ce qui pouvait dériver d'une simple bagarre ? Surtout que dans sa vision, les coups étaient plutôt violents.

Prise d'inquiétude, elle se mit désespérément à courir, mais pour une courte durée. S'arrêtant du côté du bâtiment recherché, elle reprit doucement son souffle. Seulement, voir l'échange de poings en direct était encore plus douloureux à observer qu'elle ne l'aurait cru. La jeune fille souhaitait tant intervenir, mais elle n'en avait pas le courage... et son camarade serait probablement très en colère à cette idée. Alors elle restait plantée derrière le mur, regardant avec horreur le combat qui se déroulait devant ses yeux bleus effrayés par la vue de tant de violence. Tournant la tête pour ne plus voir cette atrocité, elle attendait impatiemment que ça s'arrête, priant pour que ça arrive vite.

Lorsqu'en effet, elle n'entendit plus grand chose en dehors d'une simple menace de la part du dernier gaillard à fuir, Sanae sembla soulagée, poussant un léger soupir avant de se faire bousculer par celui-ci, traitée de cafteuse au passage. Surprise, elle le regarda partir. Comment avait-il su ? Certes, ce n'était pas la première fois qu'elle prévenait quelqu'un, mais de là à ce qu'il devine... du moins, c'était avant qu'elle ne se rappelle qu'il avait été impliqué dans une bagarre avec un autre élève quelques semaines plus tôt, et qu'une fois encore, elle s'était mêlée de ces histoires. Quelle idiote elle pouvait être parfois, vraiment. Pourquoi ne pas l'avoir reconnu plus tôt ? Si elle avait su, elle aurait fait en sorte de ne pas être vue.

Finalement, son attention se reporta sur le blondinet, affalé sur le sol en se massant le bras. Intriguée, l'orpheline fit un pas en avant pour mieux voir, constatant qu'il avait quelques séquelles de son combat. Bien qu'il n'ait pas été des plus agréables avec elle, elle ne pouvait faire autrement que s'inquiéter. Après tout, elle le sentait, peut-être n'avait-il pas si mauvais fond ? Grâce à ces pensées, elle put gagner trois mètres de distance, ce qui était un énorme progrès pour elle. Fouillant dans son sac qui était à côté d'elle, la jeune fille ne regarda pas le blessé, s'adressant pourtant indirectement à lui en murmurant.

« Je ne comprends vraiment pas la volonté des autres à se battre... ça n'a aucun sens... »

Se rendant compte qu'elle ne l'avait pas que pensé, elle se mordit brutalement la lèvre inférieure, sortant de quoi s'occuper des blessures de son camarade. Il semblait évident qu'elle ne s'en occuperait que partiellement, étant encore cible de sa peur des autres, particulièrement des personnes aimant se battre et par conséquent plutôt imposantes. Si seulement elle n'avait pas cette stupide timidité, ce côté peureux... tout irait tellement mieux pour elle. Sanae détestait par-dessus tout, après la violence, son propre caractère, ce qu'elle était aux yeux des autres. Son désir de changer un jour était vraiment puissant, mais son cerveau ne suivait pas le rythme.

Déposant délicatement une pommade aux côtés du jeune blond, elle l'observa en priant presque pour qu'il l'utilise afin de soulager sa douleur. Puis, remarquant qu'il saignait également un peu du nez, elle sortit un mouchoir qu'elle appuya un peu sur celui-ci, craignant un geste de rébellion de sa part. Pour l'instant, ça avait l'air d'aller, il ne semblait pas tenter de résister à ses soins... peut-être parce qu'elle venait à peine de commencer ? Fort probable. Pour elle, le temps passait vraiment lentement, redoutant à chaque instant un geste brusque qui la ferait fuir une fois de plus. Que faire à présent ? Le mal était fait, elle n'avait pas été capable d'empêcher la bagarre... mais d'un côté, c'était à cause du caractère de son camarade.

Entre son frère et lui, elle ne savait plus où donner. Chacun se battait pour des raisons totalement différentes, mais elle ne comprenait aucun des deux. La violence ne résolvait jamais rien, alors pourquoi l'employer? Chaque fois, le perdant viendra prendre sa revanche, créant une sorte de cercle vicieux. Malgré tout ça, Sanae lui jeta un regard plein d'inquiétude et de bienveillance. Pourvu qu'il aille bien, se disait-elle. Au moins, les coups avaient cessé, c'était l'essentiel. Mais il était certain qu'ils reviendraient, ils l'avaient dit eux-mêmes. Dans ce cas, le blond allait-il encore se battre contre eux, se faire blesser comme maintenant ?

Non, elle trouverait un moyen d'empêcher une telle scène de se reproduire. Bien que Shoutaro avait pour habitude de lui répéter autrefois que sa gentillesse finirait par la faire tomber et la blesser, l'orpheline ne supportait pas de laisser les autres dans des situations aussi délicates, quitte à y fourrer son nom et s'y terrer jusqu'à la tête. Restant accroupie un moment en lâchant enfin le mouchoir pour qu'il puisse le tenir tout seul, la jeune fille l'inspecta rapidement de la tête aux pieds, afin de vérifier qu'il n'ait pas d'autres plaies. Mais visiblement, les bleus dominaient, ce qui la soulagea un peu.

« J-J'espère que tu n'as pas trop mal...»

Tout en se relevant, elle détourna le regard, n'osant pas revoir cet air menaçant et terrifiant sur son visage. Il prenait plaisir à la torturer, cela se voyait, mais d'un côté c'était un bon exercice pour apprendre à enfin oser regarder les gens droit dans les yeux, à communiquer avec ces personnes qui vivaient en dehors de sa bulle. Décidant subitement de prendre ses distances au-cas-où il ne s'énerve, Sanae fit non pas deux pas en arrière mais cinq, tordant son béret dans tous les sens entre ses fins doigts. En tout cas, pour s'intégrer à la société, elle n'était certainement pas tombée sur la meilleure personne... quoique. Une personne appréciant la nature - bien qu'il avait l'air de le cacher - ne pouvait pas être quelqu'un de peu fréquentable.

Plus elle y pensait, plus son camarade lui rappelait l'image de la rose. Une magnifique fleur, avec des piquants, qu'il faut savoir cueillir pour ne pas être écorché. C'était exactement la même chose avec lui : une personne imprévisible, que l'on risquait d'agacer et de mettre sur les nerfs au moindre dérapage. Vraiment, Sanae ne savait pas comment se comporter en sa présence et plus elle y songeait, moins elle se sentait à l'aise dans ce monde. Finalement, peut-être que sa petite bulle était ce qu'il y avait de mieux pour elle, peut-être sa place était à l'intérieur et non à l'extérieur ? À cette idée, elle secoua la tête. Non, elle ne voulait plus fuir, c'était terminé tout ça.

Son impression de déjà-vu, qu'elle avait ressenti plus tôt juste après avoir croisé le blondinet, refit surface alors qu'elle l'observait une seconde fois pour s'assurer qu'il n'avait vraiment rien de très grave nécessitant l'intervention d'une infirmière. Cette attitude, ce regard glacial... tout ceci lui rappelait vaguement quelque chose, un événement auquel elle avait assisté, mais elle ne se souvenait plus quoi. Un peu perplexe, elle laissa échapper une grimace de son visage pendant quelques secondes, avant de reprendre son habituelle expression à la fois calme et embarrassée. Autant lui demander pour être fixée, peut-être que cela l'aiderait à se remémorer certaines choses.

« Si ça ne te dérange pas... est-ce que... est-ce que je pourrais savoir ton nom.. ? » demanda-t-elle d'une petite voix.


- You make me feel beautiful when I've got nothing left to prove ♥-

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Yellow Boy
Alec Queen
Messages : 143
Date d'inscription : 03/09/2012
Age : 20
Localisation : Kek'part...

MessageSujet: Re: Une bonne bouffée d'air frais   Dim 29 Déc - 13:12

Perdu dans ses pensées, Alec n'avait pas remarqué que la jeune orpheline l'avait suivi jusqu'ici. Il ne se rendit compte de sa présence que lorsque celle ci s'approcha et pensa même sur le coup que les trois idiots avaient décidés de revenir le tabasser, profitant de son instant de faiblesse. A cette idée, il redressa vivement la tête, l'air menaçant et prêt à en découdre à nouveau. Quand il se rendit compte qu'il ne s'agissait que de la jeune fille, l'adolescent se détendit un peu, mais n'en restait pas moins méfiant. C'était souvent son état d'esprit après s'être battu comme il venait de le faire. En fait, ça empirait son caractère déjà exécrable de base.
Prostré, il décida de faire mine de ne pas l'avoir vue, continuant de frotter son bras endolori comme si rien ne s'était passé. Il l'entendit toutefois marmonner qu'elle ne comprenait pas l'intérêt de se battre, mais Alec ne réagit pas pour autant. Il savait qu'elle avait raison. Il n'y avait absolument aucun intérêt à déclencher ainsi des bagarres. Il ne savait pas vraiment d'ailleurs pourquoi il se battait quand même. C'était une sorte d'automatisme, il y trouvait une nécessité sans vraiment savoir pourquoi. Ca faisait partie de lui depuis bien longtemps maintenant et ça ne risquait pas de changer du jour au lendemain. Ca risquait même de ne jamais changer. Avec un tel tempérament, Alec ne savait pas vraiment ce qu'il allait devenir quand il devrait quitter l'orphelinat. Car mine de rien, cette échéance approchait pour lui, il allait avoir bientôt 18 ans.
Alors qu'il réfléchissait à cela, ce fut à peine s'il se rendit compte que la jeune fille s'était approchée davantage. Cette fois, il n'eut aucun mouvement de recul bien qu'il était toujours autant sur ses gardes. Il regarda d'un air blasé la pommade qu'elle avait déposée à côté de lui. Elle lui avait demandé s'il n'avait pas trop mal, ce à quoi l'orphelin répondit par un grognement, avant de reprendre le massage de son bras. Il n'avait guère envie d'utiliser cette pommade, bien qu'il savait que c'était pour l'aider. Et puis, il avait peut-être mal, mais c'était loin d'être aussi grave que d'autres fois où il s'était battu et où ça avait failli mal terminer pour tout le monde.
Sans lui demander son avis, la jeune fille brune lui appuya un mouchoir sur le nez pour stopper le saignement. Alec ne réagit pas sur le coup, demeurant juste de plus en plus crispé et méfiant face à ce contact soudain. Puis elle le lâcha et l'adolescent garda le mouchoir appuyé sur son nez, tout en la suivant d'un regard noir s'éloigner de quelques pas. Il n'aimait pas qu'on l'approche ainsi sans demander son avis. S'il n'avait pas aussi mal partout, ça ferait belle lurette qu'il serait parti, non sans l'avoir houspillée avant. Mais là, il n'en avait vraiment pas le cœur, alors il se contentait de faire pression sur elle, ce qui pouvait parfois être pire que le harcèlement direct.
Et voilà que maintenant elle lu demandait son nom. Le blond ne savait pas en quoi il lui serait utile de le savoir, mais bon... Autant le lui dire. Il la fixa un moment, toujours méfiant et méchant dans son attitude, puis il retira le mouchoir de son nez, désormais tâché de sang, le posant à côté de lui. Sans la lâcher de son regard froid, il répondit sèchement:

"Alec. Vu que tu sais mon nom, j'aimerais bien savoir le tien également."

Il tenta de se lever, malgré ses douleurs et avec un peu de difficulté. Il fit ensuite un pas brusque en avant, vers la jeune fille, conservant un sourire moqueur en coin. Elle l'avait peut-être aidé, mais ce n'était pas pour autant qu'il allait arrêter de lui faire peur. En plus de l'amuser, ça lui permettait de se sentir supérieur, surtout après une bagarre comme celle qu'il venait d'achever. Il ajouta ensuite, sur un ton un peu plus méchant:

"Je vois pas pourquoi tu cherches à m'aider. J'ai besoin de personne, j'peux me débrouiller."



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Pik'Alec, go!
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Little Sunflower~♪
Sanae Nakajima
Messages : 65
Date d'inscription : 26/01/2013
Age : 19
Localisation : Sous un arbre.

MessageSujet: Re: Une bonne bouffée d'air frais   Dim 13 Avr - 18:36

« Je... je m'appelle Sanae Nakajima, enchantée...»

Par automatisme probablement, l'adolescente baissa les yeux et fixa longuement le sol. Que dire de plus ? N'ayant pas pour habitude d'entamer la conversation, elle n'y connaissait pas grand chose en matière de sujet. Mais quelque chose lui donnait envie de parler à son camarade, bien que ce ne soit visiblement pas son cas. Un élément chez lui l'intriguait au point de la faire risquer beaucoup, même de se faire éventuellement frapper par le blond. Aussi étrange que cela puisse paraître, elle n'avait absolument pas peur d'être cognée : au contraire, elle s'en fichait littéralement. Était-elle masochiste ? Sûrement pas. Simplement une vieille habitude.

Se laisser marcher dessus, encore et encore. Une mauvaise manie, certes, mais elle ne parvenait pas à s'en débarrasser, c'était gravé en elle comme dans une pierre. Elle sentait bien qu'Alec était méfiant, même envers elle qui pourtant ne semblait pas être capable de faire du mal à qui que ce soit, pas même à une mouche. À l'inverse, ce serait plutôt à Sanae de se soucier de lui. Seulement elle ne pouvait pas se résoudre à agir de cette manière : il était blessé, alors elle s'inquiétait plus qu'autre chose pour son état, bien qu'il veuille jouer les durs.

Relevant la tête sans l'avoir vu approcher, elle fut surprise de sentir un choc contre son crâne : il s'agissait de la mâchoire de son camarade, qui avait malencontreusement rencontré le dessus de la tête de l'orpheline. Cédant à la douleur, elle posa ses mains à l'endroit de l'impact et grimaça de manière comique, ayant presque envie de se rouler par terre pour exprimer sa souffrance. Cependant, elle se contenta de lever ses yeux vers lui, les larmes au bord des yeux. Là, il allait définitivement la tuer. La seule question qui lui trottait à l'esprit à l'instant était la suivante : que ferait-il de son cadavre ensuite ?

La phrase qu'il avait prononcé avant de se prendre un coup lui trottait dans la tête. Pourquoi continuer de mentir ? Quand on allait mal, se faire aider était la meilleure solution ! Et aider quelqu'un était quelque chose de parfaitement naturel... peu importait la raison. Têtue comme une mule, la jeune fille se décida à aller chercher la pommade qu'il avait refusé d'utiliser, lui tendant en le fixant d'un air sérieux, s'efforçant à ne pas avoir peur de lui. De plus, il n'y avait pas de quoi être effrayée au final, non ? Il ne devait pas avoir un si mauvais fond...

« D-Désolée pour le coup de tête... s'il-te-plaît, utilise ça, à moins que tu ne préfères que je t'emmène à l'infirmerie. Et puis, nous avons tous besoin de quelqu'un pour nous aider, peu importe notre caractère. »

Restant bêtement avec le bras tendu pendant un moment, elle décida finalement d'attraper la main de son camarade et d'y déposer délicatement la pommade, le défiant du regard pour la première fois depuis leur rencontre. Pourquoi n'y avait-elle pas songé plus tôt ? Au niveau du caractère, Alec ressemblait énormément à son frère... alors pourquoi ne pas se comporter comme si c'était lui ? Ce serait nettement plus simple de communiquer ainsi ! Et de le comprendre un minimum, par la même occasion car après tout, lui aussi adorait se battre au point d'énerver Sanae, chose pourtant difficile.

En effet, elle n'avait pas pour habitude de se mettre en colère et ce n'est pas le blondinet qui la ferait  changer : de toute manière, personne n'aimerait la voir énervée, ce serait vraiment mauvais pour ce quelqu'un. Mais là, la jeune fille ne souhaitait en aucun cas perdre patience, bien au contraire : même si le blond lui faisait peur et était intimidant, elle souhaitait devenir son amie. Bon, cela serait tâche difficile, cependant elle ne comptait pas baisser les bras si vite : il avait un bon fond, elle en était persuadée, et elle allait le prouver.

Bien qu'elle ne soit pas vraiment habituée à avoir ce qu'on appelait des amis, Sanae faisait de son mieux pour comprendre, mais surtout pour changer et accepter le monde tel qu'il était. Plutôt que de se laisser toujours marcher dessus, elle avait décidé de faire de son mieux pour s'intégrer et ainsi quitter la zone d'ombre dans laquelle elle se trouvait, là où personne ne pouvait la voir positivement. Le fait qu'elle soit tombé sur le blond ne lui facilitait pas la tâche, mais elle y croyait, elle y arriverait !

Que lui avait dit son frère déjà ? Ah oui. Que pour se faire un ami, il ne fallait pas hésiter à lancer la conversation. Mais de quoi parler ? La pauvre petite n'en avait pas la moindre idée, c'était plus compliqué que cela en avait l'air. Discuter de la météo ? Sûrement pas, ce devait être ennuyant. Des habitudes ? Trop tôt, et il répondrait sûrement "me battre". Désespérée à l'idée de trouver un sujet de discussion, elle s'en arracha presque les cheveux, visiblement troublée. Finalement, elle décida d'évoquer ce qu'elle appréciait le plus à ce jour, après les gâteaux, car elle n'avait pas trouvé mieux.

« Ç-Ça va te paraître idiot mais... je trouve que tu ressembles beaucoup mentalement à Shou-kun... mon grand frère. » avoua-t-elle, un peu embarrassée.

À ces mots, elle se gratta la joue en regardant ailleurs, se disant que finalement ce n'était peut-être pas le bon sujet de discussion. Que faire s'il l'envoyait balader en disant qu'il n'en avait rien à faire ? Cette phrase, elle la sentait venir à trois kilomètres, et pourtant elle continuait d'espérer qu'il réagisse différemment cette fois, en voyant les efforts qu'elle faisait en tentant de lancer la discussion avec lui. Mais Alec le remarquerait-il, tout simplement ? Probablement pas. Rien que cette pensée abattit tout l'espoir et le courage que Sanae avait invoqué jusqu'ici. Que faire si elle ne restait qu'une nuisance à ses yeux, ou un objet sur lequel l'on passerait ses nerfs pour se sentir supérieur ?

Cette idée l'effraya un peu, bien qu'elle fit de son mieux pour ne pas le montrer. Dans sa tête, une véritable scène de théâtre se jouait, avec toutes ses émotions se mélangeant. Ne supportant plus tant d'agitation, son cerveau se mit à griller petit à petit, finissant par ne plus répondre pendant l'espace d'un instant. Comment faire pour se sortir d'une situation pareille ? Et si tout ne se déroulait pas bien et que cela finissait mal ? N'étant encore moins habituée à se creuser la matière grise pour ce genre de situation, la jeune fille ne savait pas quoi faire. Elle avait envie de fuir, mais elle se retint, se forçant à se rappeler qu'elle s'était jurée de ne plus éviter quoi que ce soit.


- You make me feel beautiful when I've got nothing left to prove ♥-

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Une bonne bouffée d'air frais   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une bonne bouffée d'air frais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mel&Nate ♦ Tu es comme une bouffée d’air frais, j’allais me noyer et tu m’as sauvée.
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS
» Bonne Année
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» Bonne Année 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Kitaisuru :: 
Orphelinat
 :: Le jardin
-