AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 L'étrange film

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Fleur du mal

Shizue Abe
Messages : 252
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 25

MessageSujet: L'étrange film   Mer 3 Avr - 20:26

Aujourd'hui était un jour un peu spécial. En vérité non il était comme tous les autres, mais il y avait un évènement d'assez plaisant en fin de journée qui aller remuer un peu la ville. La sortie en avant première d'un film qui a fait scandale avant sa sortie. Et c'était une vrai avant première, certains acteurs seraient présent et avec eux toutes la clic des journalistes. Une occasion pour la ville de devenir populaire. Ainsi dans ce cadre, il devait y avoir un reportage sur l'orphelinat. Mais c'est une autre histoire.

Donc revenons à cette journée banale. Comme tous les matins, je m'étais levé en me demandant si j'allais en cours ou non, et en prenant mon petit déjeuné, j'avais croisé le directeur qui par son regard sévère mais doux à la fois qu'il fallait que j'y aille... Un peu dégoutée, j'ai filé mettre mon uniforme prendre mes affaires et aller dans ce lycée qui m'énervait au plus au point. C'était ma dernière année, enfin si tout allait bien et j'en avais plus que marre. Mais une fois de plus le sujet s'éloigne. Donc la journée passa tranquillement en compagnie de mon "amie". Cette fille s'appelait Hana et elle est ma partenaire de foutage de merde en puissance dans l'établissement. Comme dirait nos professeurs "toujours à faire les 400 coups ensemble". On s'entend bien pour ça, et puis elle ne me pose pas de question sur mon passé ni sur ma condition d'orpheline. Pour elle je suis normale et ça me va parfaitement. Donc nous étions censé aller au cinéma le soir ensemble oui je dis bien censé. Car après être rentré, avoir choppé de quoi grignoter dans notre réfectoire et j'étais partie me changer. Un jean slim noir déchiré de partout et par dessus un pull en laine de la même couleur tombant mi cuisse, mes fidèles doc martens et je commençais ma descente jusqu'à la niche du chien de la pension. Oui je prends le chien avec moi. Le vigile du cinéma adore ce chien et s'en sert pour faire peur à ceux qui veulent frauder. Alors quand je vais au cinéma je le prends avec moi. Le chien en question est aussi un orphelin, un rottweiler remarquablement bien élevé. Il réagit rapidement en cas de danger réel, montre les crocs mais ne mort pas ou uniquement sur ordre.

Donc je fais le chemin en promenant le chien et en mangeant mon "casse-croute" et arrive devant le cinéma, en avance, comme toujours. Mais pour une fois je n'étais pas la seule, d'autres attendaient déjà pour avoir les meilleurs place possible. Je me mis un peu à l'écart sachant très bien que j'avais mon laisser passé avec le vigile. M'assis par terre, mis mon mp4 en marche et attendit. Jusqu'à ce que mon téléphone vibre. "Je pourrais pas venir, mon vieux vient de faire une crise. Tu me raconteras demain !" C'était à prévoir qu'Hana ne puisse pas venir, son vieux est toujours super chiant la dessus. Mais ce n'était pas le fait d'être seule qui allait m’empêcher d'aller le voir ce film. Je n'avais pas peur d'être seule. Pour attendre que le temps passe un peu plus vite, enfin pour faire illusion, j'alluma une cigarette. En même temps que je faisais ça, je sentais le regard d'autre me détaillant comme une vulgaire morceau de viande. Encore une junkie devaient-ils penser. Cette situation me fis sourire, je n'en avais rien à faire de ce qu'ils pensaient, et s'ils savaient ce que moi je pensais d'eux...

Le temps passa doucement et la file s'agrandit sans que je ne bouge, lorsque les portes s'ouvrirent, je me leva et commença mon inspection de la foule. Il n'y avait personne que je connaissais, pas même de vue. Je devrais donc faire la queue comme les autres. Au moment de me lever, mon paquet de cigarette tomba sans que je m'en aperçoive. L'attente commença donc pour de vrai. Piétinant pour avancer de deux centimètres à chaque fois. J'ai vraiment horreur des files comme celle la, c'est à perde patience. Pas longtemps après mon arrivée dans la queue, j'entendis un faible "c'est à toi". En me retournant je vis une jeune fille aux cheveux bleus que j'avais déjà croisé à l'orphelinat me tendant mon paquet. Je lui pris des mains doucement en lui adressant un sourire de remerciement. Elle aussi était seule, alors pendant que je rangeais mon paquet dans mon sac, je me décala sur le côté pour la faire entrer dans la file sans trop de protestation des autres. L'attente serait plus simple à deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'étrange film

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un film documentaire sur la communauté haitienne ...
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» Un bien étrange rêve...
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Austerlitz le film avec pierre Mondy!!!!!!!!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Orphelinat Kitaisuru :: 
Le monde du dessous
 :: Tokyo
-